Jean
Johann Baptist Heinis poèmes et sermons

Instantanés en histoire de Haute-Alsace

Mulhouse, petit bourg né vers l'an 1.000 dans un confluent marécageux, entre dans l'histoire lorsqu'un empereur du Saint Empire Romain germanique lui octroie le statut de ville libre impériale.

Au cœur d'un nœud de communication, les Mulhousiens développent de multiples activités artisanales derrière leurs remparts et cultivent la vigne sur la colline du Rebberg. Le pouvoir politique et économique est entre les mains des bourgeois, émanation des organisations corporatives toutes puissantes.

Pour se protéger des visées des empereurs et d'autres envahisseurs, Mulhouse conclut des alliances, d'abord avec les villes de la Décapole alsacienne, puis avec les cantons suisses, auxquels elle reste liée jusqu'en 1798.

Auparavant, les Mulhousiens adhèrent à la Réforme, dont les préceptes dominent pendant près de trois siècles. En 1746, la création des premières manufactures de tissus imprimés entame la rupture avec un demi millénaire de corporatisme médiéval et lance la ville dans la révolution industrielle.

Mes travaux présents sur le site illustrent plusieurs phases de l'histoire de cette ville singulière :

La guerre des 6 Deniers de 1468La guerre des Six Deniers de 1468 qui entrainera la destruction de nombreux villages sundgauviens. Convention d'adhésion entre la Confédération Helvétique et MulhouseTranscription et traduction de la Convention d'adhésion entre la Confédération Helvétique et Mulhouse
du 19 janvier 1515
Le début de la Réforme dans la ville de MulhouseLe début de la Réforme dans la ville de Mulhouse
[1522-1523]
Le mariage protestant à Mulhouse entre Réforme et RévolutionL'esprit de la ville et les mœurs de l'époque au travers des lois du Mariage protestant, et la chronique du Maire Hack relatant l'apogée de son industrialisation. Boeing inspiré
par Aviatik :
mythe ou réalité ?La présence
de W. Boeing
en visite chez son oncle et en apprentissage au sein de l'entreprise Aviatik à Mulhouse.
Les œuvres de Johann Baptist Heinis, Poète AlsacienLes œuvres du Curé Heinis
à cheval sur les deux variantes  du dialecte alémanique ; véritable tableau des mœurs de son époque.

 

Bas relief de la ville de MulhouseBlason de la famille JurascheckDommage que le flambeau ait été perdu en notre temps !

Je remercie aussi André Heckendorn qui par sa connaissance des archives de Mulhouse et de son histoire, a pu me procurer certains documents d'époque peu connus, fondamentaux quant à la connaissance de l'histoire de cette cité à la fois si attirante et à nulle autre pareille.

Bonne visite

Introduction

Le Curé Jean Baptiste HEINIS, extraordinairement doué pour la versification, était capable d’écrire dans les divers dialectes de son pays natal : le Sundgau Alsacien et est devenu ainsi une source précieuse concernant les divers aspects de la société du XIX° siècle et de sa langue locale.

Celle-ci, le dialecte alémanique alsacien (qu’il soit haut ou bas) est parfaitement maîtrisé par lui et est une source pour le linguiste de cette province et des régions germanophones adjacentes.

L’ouvrage comprend quelques aspects biographiques, l’ensemble de ses poèmes retrouvés, une analyse sommaire de chaque poème et une classification de ceux-ci (en PDF). Tous les originaux ont été reproduits (en format JPEG) permettant ainsi des études exhaustives de cette œuvre. Le travail a pu être réalisé avec l’aide précieuse du Professeur Jean Jacques Brunner †, de l’Université de Haute Alsace, linguiste éminent, versé dans la versification allemande, auteur du livre Assimil alsacien. Mr Paul Bernard Munsch a complété la biographie ; Mgr Léon Hégélé a reconnu l’aspect religieux de l’œuvre et Mr Joseph Groll a traduit six poèmes en français et en vers. Les sermons retrouvés sont en analyse par Mr Jean Zimmermann et André Dubail ; pour cette raison ils n’ont pas été reproduits dans cet ouvrage.

Par un heureux hasard cette œuvre, totalement oubliée, a pu être publiée dans l’intégralité de ces poèmes actuellement retrouvés.

Les textes traduit en allemand, concernant les articles de fond et les commentaires des poèmes ont été traduits par Mme L. Lhoumeau assistée d’une équipe de membres du Freundeskreis de Rottweil. Les commentaires originaux en français sont de F. Jurascheck et de J.J. Brunner en ce qui concerne la versification.

François  Jurascheck
15 rue du Markstein, 68100 Mulhouse

 


 

Johann Baptist Heinis            Gedichte und Predigten

Einleitung

Pfarrer Johann Baptist Heinis, war dank seiner Begabung für Metrik fähig in den verschiedenen Dialekten seiner Heimatgegend, der elsässische Sundgau, zu dichten. Dadurch wurde er eine wertvolle Quelle, um die verschiedenen Aspekte der Gesellschaft des 19. Jahrhunderts und seiner lokalen Sprachen kennen zu lernen.

Er beherrschte vollkommen den alemannischen Dialekt (hoch oder nieder) und ist so eine Quelle für den Sprachforscher dieser Provinz und der deutschsprachigen Nachbarngegenden.

Wir unterbreiten hier einige biographische Züge und das gesamte poetische Werk, das gefunden wurde, eine kurze Analyse eines jeden Gedichtes und eine Klassifikation der selben. Alle Texte sind im Original wiedergegeben, um eine ausführliche Studie des Werkes zu ermöglichen.

Diese Arbeit konnte verwirklicht werden dank der kostbaren Hilfe Professors Jean Jacques Brunner † von der Universität des Hochelsasses, ein hervorragender Sprachwissenschaftler, erfahren in der deutschen Metrik, Verfasser des Buches „Assimil“ für die Elsässische Sprache. Herr Paul Bernard Munsch hat die Biographie vervollständigt. Seine Hochwürden Léon Hégelé hat den religiösen Aspekt des Werkes behandelt und Joseph Groll hat sechs Gedichte in Französische Versen übersetzt. Die wieder gefundenen Predigten wurden noch von Jean Zimmermann und André Dubail analysiert.

Durch einen glücklichen Zufall konnte dieses vollkommen vergessene Werk vollständig veröffentlicht werden, mindestens was die bis heute gefundenen Gedichte angeht.

Die generellen Komentare und die der Gedichte in Deutscher Übersetzung stammen von Fr. L.L houmeau und Mitglieder des Freundeskreises aus Rottweil. Die originalen Kommentare auf Französisch sind von F. Jurascheck und die der Metrik von J.J. Brunner.

François  Jurascheck

Textes et originaux : reproduction interdite - © emmasatti.fr 2007-2017